Accéder au contenu principal

Une étude génétique massive révèle que 90% des animaux de la Terre sont apparus en même temps


Barcoding (c) Pinterest

 

Traduction d’un article en anglais de Nicole Arce publié sur Techtimes.com le 30 mai 2018


Une nouvelle étude capitale qui implique l'analyse de millions de codages (« codes-barres » dans le texte) d'ADN a grandement démystifié ce que nous savons aujourd'hui de l'évolution des espèces.

Les dernières recherches démystifient les connaissances actuelles sur l'évolution. Après avoir étudié 5 millions de « codes-barres » génétiques, les scientifiques ont découvert que 90% des espèces sur Terre ont émergé à peu près en même temps que les humains (c) Lars Plougmann | Flickr

Dans une étude génétique de grande ampleur, Mark Stoeckle, associé principal de recherches du programme sur l’environnement humain à l'Université Rockefeller, et David Thaler, généticien à l'Université de Bâle, ont découvert que près de 90% de tous les animaux de la Terre sont apparus à peu près au même moment.

Plus précisément, ils ont découvert que 9 espèces animales sur 10 sont apparues sur Terre en même temps que les humains, il y a 100 000 à 200 000 ans.

« Cette conclusion est très surprenante », commente Thaler, « je me suis longtemps opposé avec acharnement à une telle idée ».

Qu'est-ce que le « code-barre » ADN ?

Au cours de la dernière décennie, des centaines de scientifiques ont collecté environ 5 millions de « codes-barres » ADN provenant de 100 000 espèces animales dans différentes parties du globe. Stoeckle et Thaler ont parcouru ces 5 millions d'empreintes génétiques pour trouver l'une des découvertes les plus surprenantes sur l'évolution à ce jour.


Il y a deux types d'ADN. La plupart des gens connaissent l'ADN nucléaire ; c'est l'ADN contenant le schéma génétique pour chaque individu et est transmis par les parents. Le génome est fabriqué à partir de sortes de molécules disposées par paires. Il y a 3 milliards de ces paires, qui sont ensuite utilisées pour former des milliers de gènes.


L'autre type d'ADN, moins connu, est celui trouvé dans les mitochondries des cellules. Les mitochondries génèrent de l'énergie pour la cellule et contiennent 37 gènes. L'un de ces gènes est le gène COI (cytochrome oxydase), qui est utilisé pour créer des « codes à barres » d'ADN. Toutes les espèces ont un ADN mitochondrial très similaire, mais leur ADN est également suffisamment différent pour que nous puissions distinguer les espèces.


Paul Hebert, biologiste et directeur de l'Institut de la biodiversité de l'Ontario, a mis au point une nouvelle façon d'identifier les espèces en étudiant le gène COI.

Né au même moment

En analysant le COI de 100 000 espèces, Stoeckle et Thaler sont arrivés à la conclusion que la plupart des animaux sont apparus simultanément. Ils ont constaté que la mutation neutre entre les espèces n'était pas aussi variée que prévu. La mutation neutre fait référence aux légères modifications de l'ADN qui se produisent d'une génération à l'autre. On peut les comparer aux cernes des arbres, car ils peuvent indiquer l'âge d'une certaine espèce ou individu.


Quant à savoir comment cela aurait pu se passer, ce n'est pas si clair. Une des explications probables est la possibilité qu'un événement soudain ait causé un traumatisme environnemental à grande échelle et anéanti la majorité des espèces de la Terre. 


« Les virus, les âges glaciaires, l’émergence de prédateurs plus coriaces, la disparition de proies…tout cela peut provoquer des périodes où la population d'un animal chute brusquement », explique Jesse Ausubel, directeur du Programme pour l'environnement humain.


Ces périodes-là donnent lieu à des changements génétiques radicaux sur la planète, provoquant l'apparition de nouvelles espèces. Cependant, la dernière fois qu'un tel événement s'est produit, c’était il y a 65 millions d'années, lorsqu'un astéroïde a frappé la Terre et anéanti les dinosaures ainsi que la moitié des autres espèces de la planète. 


L'étude est publiée dans la revue Human Evolution.
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A Short Criticism of The Last Reformation (TLR)

The Last Reformation has certainly been the subject of many articles, videos and, as I do, critics. As a bit of history, this movement was founded in 2011 by a man, Torben Sondergaard, of Danish origin, convinced that we are in the end times and that the life of the Christian as described in the Gospels is still actual and alive[1]. The typical life of the disciple includes among others, miracles, healings, chasing evil spirits and demons, preaching the gospel, and the baptism of water as the starting point of salvation (what about grace and saving faith?). If, on the face of it, there is nothing to blame for the initiative or the fruits that the movement can bear, the things experienced there[2] can leave a bitter taste to some tepid Christians, some poor Christian lambdas in search of more life and some people who want to discover the meaning of their lives.


You can find a multitude of videos and testimonials, as well as very successful films, on the official website of th…

Petite critique du phénomène The Last Reformation (TLR / La Dernière Réforme)